ARTERRA-ARCHITECTURE

Bruxelles - +32/486.532.968 - jpherter@skynet.be - AVEC L'ARCHITECTURE VIVEZ VOTRE LUMIÈRE --- LIVE YOUR LIGHT WITH ARCHITECTURE

Accueil/A PROPOS DE ARTERRA/APPROCHE [1]

 

Approche

Dans son approche des projets, le bureau d’architecture Arterra met en priorité les points suivants :

·         fonctionnalité

·         confort

·         rationalité

·         recherche d’efficacité

·         qualité de l’architecture intérieure

·         lumière naturelle

·         recherche de l’émotion architecturale.

La  réponse se veut adéquate au contexte, spécifique, durable, avec une vision créative de l’Architecture.

Le projet doit apporter une plus value intellectuelle et poétique.

La lumière :
Depuis ses études, l’architecte Jean-Pierre Herter, responsable et fondateur du bureau  ARTERRA, poursuit avec continuité ses recherches sur les rapports entre lumière naturelle et espaces intérieurs.  Ce thème est développé depuis plus de vingt ans,  puisque c’était déjà le  sujet de son mémoire de fin d’études, réalisé  avec l’architecte Olivier TISSOT de Lyon. Le mémoire fait l’analyse des dispositifs de prises de lumière  dans deux œuvres de Le Corbusier : Le Couvent de La Tourette et la Chapelle de Ronchamp, suivie   d’un projet de musée pour les artistes Hockney et Caro  organisé par le Royal Institute of British Architecture (RIBA).

La lumière naturelle, c’est  de l’énergie gratuite et durable, mais c’est aussi le vecteur qui met en évidence l’architecture. L’architecte Le Corbusier  a dit  : « L ’architecture est le jeu savant et magnifique des formes sous la lumière » ;  nous gardons à l’esprit cette stimulante phrase lors de nos projets.  Comment la lumière naturelle va éclairer les surfaces architecturales, les matières, les volumes, renforcer la composition. Mais aussi comment l’ombre, voire l’obscurité va différencier les espaces et créer des ambiances différentes.

L’émotion :
Si  le concept architectural est une idée importante, nous recherchons aussi à créer une émotion . L’émotion architecturale est liée  à l’intellect mais aussi à la sensibilité, la proportion, la couleur, la dynamique  ou la stabilité des espaces. Nous essayons humblement de poursuivre l’idée Corbuséenne de «  l’espace indicible », de la promenade architecturale et des principes de la phénoménologie. .

L’efficacité :
L’approche des espaces se veut sans espaces perdus, confortable et rationnelle;  la mise en œuvre de la  matière se doit d’être  économique et  rationnelle. Il est important d’avoir une bonne  cohérence  de la structure et un dialogue constructif avec les autres intervenants dans l’acte de bâtir (ingénieurs, entrepreneurs, artisans, etc…).  La formation de  Jean-Pierre Herter  en mathématique et technique, est un atout pour cette approche rationnelle ; il aurait du devenir ingénieur mais a préféré suivre une vocation d’architecte afin de mettre la technique au service de la culture.

Architecture d’intérieur  :
Dans notre approche du projet, l’architecture d’intérieure est en continuité et cohérente avec la volumétrie et les façades. 
 
Les rapports au contexte: vues, jardins, nuisances extérieures, sont des contraintes pour l’implantation des pièces, leurs relations et leurs ambiances.
 
Souvent  les études  (suivant la mission) comprennent la conception des mobiliers fixes, des finitions intérieures, cuisines et salles de bains, plans de détails, couleurs,  avec un souci pour la qualité de l’exécution.
 
Pour renforcer ses compétences, le bureau s’associe dans certains cas avec d’autres  architectes d’intérieurs ou inversement.

Durabilité :
L’architecture se doit d’être « durable »  ; par son implantation, la construction doit  utiliser au mieux les apports énergétiques solaires, avoir une masse thermique importante pour stocker cette énergie gratuite , avoir une bonne isolation et utiliser des matériaux de qualité. Ces préoccupations sont présentes dans  nos projets depuis vingt ans. Construction basse énergie et passive. 
 
Jean-Pierre Herter a suivi une formation de conseiller PEB et maison passive. Il est membre de l’association Bois &Habitat.

Contexte :
Le contexte est une clé de notre approche  : le contexte géographique, le soleil, les vues, les contraintes extérieures, mais aussi le contexte culturel «  A l’esprit des lieux », selon l’expression de Norbert Schulz .
 
Un projet sera  toujours unique, car il n’y pas de situations identiques. A chaque cas, sa solution, c’est une question de respect et d’humilité, à ne pas confondre avec soumission, car l’architecture doit rester une création. 
 
Nous pensons que le contexte est plus important que l’architecte ou le propriétaire, car la construction, parfois  l’œuvre,  par sa vie propre,  doit pouvoir durer dans le temps et dans l’usage; le bâtiment doit être  flexible au changement sans perdre l’essentiel de ses qualités.  On retrouve souvent ces qualités dans l’architecture  traditionnelle qui est une source profonde d’inspiration pour l’architecte  lors de ses voyages à travers le monde.

Créativité :
L’architecture, malgré les nombreuses contraintes, en particulier urbanistiques et réglementaires,  doit aussi rester créative. Le projet sera unique, car il est une réponse à une situation particulière et à un moment donné dans l’évolution du créateur et de la société. Quand les bonnes conditions sont réunies, en particulier un maître de l’ouvrage motivé, alors parfois apparaît l’Architecture et une certaine poésie de l’espace.
 
La réalisation du projet doit permettre au maître de l’ouvrage et à l’architecte de monter une marche dans leur évolution respective. Alors, l’architecte aura atteint sa raison d’être : rendre  un service utile et pertinent.

Enseignement :
Lors de ses activités ponctuelles d’enseignant à l’école du CAD à Bruxelles (qui forme des architectes d’intérieur ), Jean- Pierre Herter fait partager son intérêt pour les structures et la lumière aux  étudiants.
 
Ceux-ci  réalisent entre autres des maquettes de structure traditionnelle (charpentes anciennes) et contemporaines (projets de l’architecte Renzo Piano par exemple), puis des maquettes expérimentales sur le thème lumières & espaces (on trouvera des exemples sur le site).

Expériences : 
Après avoir obtenu son diplôme d’architecte, reçu avec les félicitations du jury, Jean-Pierre Herter a travaillé en Ethiopie pendant deux années comme enseignant de dessin d’architecture. Il a aussi pu concevoir un centre de santé pour l’ONG Secours populaire français  ; il a participé a un projet expérimental de construction de maisons économiques en terre et à une vaste étude sur l’habitat d’Addis Abeba avec le Groupe Huit de Paris.
A Paris, il a travaillé comme collaborateur de l’architecte Christian Enjolras, enseignant, architecte conseil et spécialiste de Jean Prouvé. Projet d’écoles, cimetière et logements sociaux (1988 à1990).

A Bruxelles, Jean- Pierre Herter a  collaboré pendant dix années comme C hef de projet avec l’ Atelier d’architecture Serge Roose. Des nombreux projets et réalisations, on notera  en particulier (1990 à 1999) :

·         le  projet en 1990, au Sablon, d’une Galerie d’art pour M. Willy D’Huysser. La galerie est aujourd’hui le show room de Vitra . L’approche pertinente sur la lumière et l’espace est telle que la réalisation est restée quasi inchangée malgré presque vingt ans d’utilisation et un changement de fonction (Publications  A+  et News architecture Belgium),

·         Une  seconde place au concours du Musée d’A rt de Damas en Syrie (P ublication A+)

·         Diverses  opérations de logement pour un promoteur  d’une architecture de qualité (M. Jacques Hollander), notamment Rue de la Révolution à Bruxelles.

·         Le projet de l’hôtel **** Dorint, B oulevard Charlemagne, Bruxelles, actuellement exploité par le groupe hôtelier espagnol SILKEN, spécialiste des hôtels d’architectes. L à aussi, le  projet, qui reste pérenne, a subi très peu de modifications (Publication A+).

·         Enfin, le projet de rénovation de la Maison des Etudiants belges et luxembourgeois à Paris.

Sous statut d’ indépendant depuis 1988,  et après douze  ans de collaborations, c’est en 1999 que Jean- Pierre Herter  développe son propre bureau, suivi par la création de « Arterra sprl »  en 2006 et l’installation dans de nouveaux espaces à Tervuren, aux portes de Bruxelles.

Jean Pierre est membre de l’Association des Architectes du Brabant Wallons (AABW) il organise des causeries sur le thème « Pourquoi j’aime » et participe à l’organisation des voyages d’études annuels de l’Association.